Fédération CGT des Cheminots


Voeux 2018

Plusieurs métiers, une seule profession. Cheminot 2018

J'adhère

Les métiers des Services communs

Présentation

Méconnus, les agents des services communs participent pourtant à l’ensemble de la chaîne de production, au même titre que les autres cheminots, mais ils sont les cheminots de l’ombre.

Informaticiens, gestionnaires, agents chargés du recrutement, agents comptables, acheteurs, agent de l’immobilier, agents des services généraux, secrétaires, assistantes sociales, agents de la surveillance générale (SUGE), médecins du travail, infirmiers, chargé de communication, chargé des affaires juridiques… ces fonctions support, très diverses, regroupent 18 métiers transverses de l’entreprise et sont l’ossature même de La SNCF.

Services communs : danger immédiat !

Dans le cadre de la réforme que le gouvernement nous impose avec la loi du 4 août, les Services communs sont les premiers à être visés par l’externalisation alors que la totalité des métiers sont à la fois transverses aux Établissements multiactivités (EMA) et constituent le premier levier garantissant l’unicité et la solidarité des EMA des 3 Épic.

Les agents des Services communs ont pour mission première le service rendu aux cheminots afin de leur permettre de réaliser leur mission de service public.

Les diverses réorganisations imposées aux cheminots des Services communs par la direction ont fortement détérioré leur outil de travail, leurs conditions de vie et de travail au sein des fonctions supports mais aussi et surtout, porté atteinte aux droits fondamentaux et statutaires de l’ensemble des cheminots :

  • Mise en place de plaques éloignant les cheminots de leurs contacts administratifs (paie, prestations familiales, etc.).
  • Transfert de la gestion des prestations familiales des cheminots vers la Caisse nationale des allocations familiales (CNAF) entraînant des suppressions de poste qui viennent s’ajouter à la mise à mal des droits spécifiques statutaires.
  • Mise en place du progiciel HR Access paie qui limite l’intervention des Agences paie et famille aux seules tâches de rémunération via un outil universel permettant l’externalisation potentielle de la paie des cheminots.
  • Surcharge de travail des Pôles RH que la direction amène à l’extrême polyvalence.
  • Diminution des moyens dans le secteur médico-social, saccage de la médecine de soin de proximité, polyvalence imposée, augmentation des périmètres d’action des travailleurs sociaux…
  • Diminution des emplois au statut au profit des emplois précaires (CDD, intérimaires, prestataires…) qui ne sont pas loin de représenter plus de 50 % de l’effectif en place dans les Pôles ingénierie et à la direction des systèmes d’information et des télécommunications (DSIT).

Enfin, la réorganisation par centre des services partagés qui touchent les Services communs placés pour la plupart au sein de l’Épic de tête, constitue un cloisonnement hiérarchique et administratif qui ouvre la voie à leur privatisation.

Actualités

Publications

En images

Services Communs

Les métiers des Services communs

Lexique

Contacts

J'adhère

Bandeaux publicitaires

  • Les pétitions, ça ce signe ici.